Les Disparus de Mapleton de Tom Perrotta

Publié le par Jean-Louis Cardin

Les Disparus de Mapleton de Tom Perrotta

"Que feriez-vous si certains de vos proches, de vos amis, de vos voisins, disparaissaient soudain en même temps, en une fraction de seconde ? Sans aucune explication ? Pourriez-vous continuer à vivre comme si de rien n'était ?

C'est la question que se posent les habitants de Mapleton. Même s'ils n'ont pas été touchés directement, Kevin, le nouveau maire, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour retrouver un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de " pénitents ", Tom un groupe d'illuminés hippies, et Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès.

Peut-on faire son deuil quand l'autre disparaît sans raison ?"

Pour les sérivores ou sériephile, vous aurez évidemment reconnu le synopsis de la série The Leftovers créé par Damon Lindelof (LOST) et ... Tom Perrotta. Hormis quelques différences, la série de HBO est assez fidèle au livre. La série est tout simplement un petit bijou télévisuel, rarement une série m'avait autant bouleversé (la dernière c'était Six feet under).

Malgré ce que peut laisser entendre le résumé, il ne s'agit pas d'un livre de science fiction, mis à part ce fameux ravissement pour reprendre les mots de l'auteur, mais bien un livre sur le deuil ... vaste et joyeux programme !

Il s'agit ici d'une histoire ou plutôt plusieurs histoires de gens, comme vous et moi, qui sont confrontés à l'inexplicable. Des personnes qui essaient tant bien que mal de reprendre goût à la vie chacun à leur manière. On ressent très nettement cette ambiance morose dans laquelle aucune amélioration n'est attendue. J'ai aimé suivre l'évolution des personnages, complètement déprimés, mais terriblement attachants. Non ce livre n'est pas que triste et est même plutôt plaisant par moments et se lit assez vite. Je le déconseille toutefois aux lecteurs qui ont le moral dans les chaussettes... ou même des tendances suicidaires :-)

Publié dans Emotion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article