L'empreinte du renard de Moussa Konaté

Publié le par Véra Brieuc

L'empreinte du renard de Moussa Konaté

"Au cœur du pays dogon, une série de morts bizarres alerte les autorités maliennes. L'affaire est délicate : les dogons, très attachés à leurs traditions, vivent en marge de la société et sont redoutés pour la puissance de leur magie. Le vieux commissaire Habib, à la sagesse et au flair légendaires, est envoyé sur place. Mais le village entier se tait obstinément, et un étrange sorcier à tête de chat veille au respect absolu de l'omerta..."

C'est la première fois que je lis un livre de Moussa Konaté. Je l'ai trouvé en errant dans une librairie et, je ne sais pas si c'est la providence mais dans tous les cas, j'en suis ravie.

J'ai un peu l'impression de retrouver l'homologue africain de Sherlock Holmes. L'enquête se déroule dans un village, loin des tumultes de la ville, où le temps s'est arrêté, ancré dans ses traditions ancestrales.

Des jeunes hommes sont retrouvés morts. Étrange, surtout qu'ils meurent tous de cause inconnue en dormant tranquillement dans leur chambre fermée à clé. Leurs pères respectifs sont témoins : personne n'aurait pu rentrer pour les assassiner.

Alors, que s'est-il passé? Sont-ils victimes de sorcellerie ?

Pour répondre à cette question, l'inspecteur Sosso et le commissaire Habib se rendent à Pigui, où ils tentent d'en savoir plus. Les habitants sont méfiants, et les deux représentants de la loi vont devoir s'imprégner de l'état d'esprit et des coutumes du village, pour essayer de se faire accepter.

En tant que lecteur, on découvre, tel un ethnologue, une autre manière de pensée et de vivre dont on pourrait prendre quelques leçons.

Bref, un roman policier et un roman d'évasion en un seul ouvrage, c'est un bon présage (pour rester dans l'état d'esprit du livre ;)).

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article