Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee

Publié le par Véra Brieuc

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee

"Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, connut un tel succès.
Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C’est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique. Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde entier."

J'ai eu envie de lire ce roman en voyant toutes les critiques, qui pour la majorité voyait ce livre comme une révélation.

Je ne l'ai pas ressenti de la même manière. Il est agréable à lire et traite d'un sujet qui fait réagir encore aujourd'hui : le racisme. Il s'agit d'une famille dont le père est avocat et prend la défense d'un noir face à un blanc. L'histoire se passer dans les années 30, en Alabama. La famille est jugé par les voisins. Le thème est vraiment bien, surtout que la narratrice est la petite fille, bien dégourdie, de cette avocat qui raconte son quotidien. On s'attache à "Scout" et on a envie de connaître la vie de sa petite famille, ouverte d'esprit et curieuse de tout.

De plus, si tout le monde pouvait penser et transmettre les mêmes valeurs qu'Atticus Finch, le monde serait juste fantastique.

Après, j'ai trouvé certains passages ennuyeux et long. Surtout, à l'arrivée de leur tante, venue pour "soutenir" (ou pas) son père dans l'éducation de ses enfants. J'aurais aussi aimé que le procès prenne plus de place dans ce livre.

Pour conclure, j'ai trouvé ce roman agréable malgré une petite déception, surement dû aux critiques que j'avais lu avant.

Publié dans Emotion

Commenter cet article