Tuer le père d'Amélie Nothomb

Publié le par Vera Brieuc

Tuer le père d'Amélie Nothomb

" Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. »

Difficile de se faire un avis avec si peu de détails sur la quatrième de couverture.

Je vais essayer de vous éclairer sans trop vous en dire (sinon ce n'est pas drôle). Ce roman aborde la relation père-fils avec comme toile de fond le thème de la magie.

En comparaison des autres romans de cette auteure, cette nouvelle est moins extravagante que les autres. Les lecteurs qui n'ont jamais lu d'Amélie Nothomb pourraient commencer par ce roman pour rentrer dans son univers en douceur.

Ce serait dommage de passer à côté pour deux grandes raisons.

La première est sa manière d'écrire. J'en ai bien conscience : avec Amélie Nothomb, il n'y a pas d'entre deux, on aime ou pas. Mais on ne peut pas lui enlever la qualité de sa plume. Elle a le don d'utiliser les bons mots sans en rajouter. Cela donne une lecture fluide, agréable et sans longueurs.

La deuxième est la fin étonnante. Cela fait plaisir de se laisser embarquer et d'être surpris à la fin.

Je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas le roman de l'année mais il est à apprécier sur l'instant.

Publié dans Détente

Commenter cet article