Je ne t'oublierais pas de Sophie McKenzie

Publié le par Vera Brieuc

"Une mère à la recherche de son enfant se retrouve au coeur d'un terrifiant secret de famille...

Depuis huit ans, Gen ne supporte pas l'idée de remplacer Beth, sa petite fille disparue à la naissance. Pourtant son mari n'a qu'une obsession : être de nouveau père.
Tout bascule lorsqu'une inconnue sonne à sa porte et lui annonce l'impossible : Beth est vivante, elle a été kidnapée à la maternité! Gen reprend espoir. Mais pourquoi son mari refuse-t-il si violemment d'y croire?
Tandis que Gen se lance en quête de son enfant, d'étranges accidents mortels surviennent. La jeune femme devra-t-elle payer de sa vie pour découvrir la vérité sur Beth?"

Le premier mot qui me vient à l'esprit est déception.

La quatrième de couverture fait vraiment son travail. En effet, j'ai tout de suite eu envie de le livre. Malheureusement, même si la trame est pas mal, j'ai l'impression que le résumé n'est pas tout à fait juste. 

J'ai eu l'impression que le livre se décomposait en deux grandes parties.

La première concerne les doutes de Gen sur la mort de son enfant. Durant cette longue longue partie, si on enlève le chapitre de la rencontre avec l'inconnue (celle-ci lui apprend que son enfant a été kidnappé), il n'y a pas d'action. L'auteure raconte les doutes de Gen et son entourage qui la pense un peu désorientée. Cette partie prend quasiment 300 pages. 

Après, dans la deuxième partie, le rythme un peu plus soutenu se met en place. Pour moi, le roman commence surtout à ce moment-là. Même si l'histoire semble impossible dans la vraie vie (enfin je l'espère), quand Gen passe en mode aventure et en quête de vérité c'est plutôt agréable. 

En lisant "étranges accidents mortels" ou encore "kidnappée" j'ai supposé que l'action et le suspense seraient présent sur une grande partie du livre. Dommage...

Par contre, je pense que ce roman peut plaire à toutes celles qui apprécient autant les romances que les policiers. (J'ai mis celles car j'ai le sentiment que ce livre s'adresse plus à un public féminin)

 

Publié dans Suspense, Emotion

Commenter cet article