Quelqu'un pour qui trembler de Gilles Legardinier

Publié le par Vera Brieuc

"Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route. "

Dans son dernier chapitre, l'auteur écrit "Je n'ai pas envie que vous me reposiez sur votre table de nuit ou dans votre sac. Je ne veux pas être rangé.". Mr Lagardinier, pour moi, votre pari est gagné. 

L'écriture fluide et légère peuvent laisser penser à un roman sans profondeur. Mais, ce n'est pas du tout le cas. Sans morale, juste à travers Thomas (le héros;)), on est transporté dans un monde où l'altruisme et la bienvaillance sont les rois. Cela paraît un peu simpliste mais dans ce roman, on retrouve de l'humour, de la poésie et l'importance des petits détails du quotidien. Je vais essayer de ne pas trop en dire. Il mérite d'être découvert et je trouve que le résumé en quatrième de couverture est clair.

La lecture de ce roman peut être une bonne thérapie pour lâcher un peu prise mais surtout, pour passer un bon moment. Certes, c'est une utopie, mais ça ne fait de mal à personne. Donc, lâcher vous et commencez à le feuilleter...

Publié dans Détente, Emotion

Commenter cet article