Au pays des vivants de Nicci French

Publié le par Vera Brieuc

"Kidnappée, ligotée, à peine maintenue en vie par un mystérieux tortionnaire... quand Abbie Devereaux reprend connaissance, seule, dans le noir, une seule idée s'impose à elle: s'échapper. Avec un courage hors du commun, elle parvient à s'enfuir et à mettre fin à cette terrifiante expérience. Du moins le croit-elle, car le cauchemar ne fait que commencer...

Abbie a en effet perdu tout souvenir des jours précédant son agression, et la police comme les médecins concluent à l'affabulation d'une jeune femme dépressive. 

Confrontée à un mur de ténèbres, à l'incrédulité de tous et aux zones d'ombre de sa mémoire, elle veut reconstituer son passé. Pour la guider dans cette quête aux frontières de la folie, Abbie n'a qu'une certitude: si son bourreau existe, il saura la retrouver."

Ce roman est écrit en deux grandes parties.

La première partie concerne toute la période de sa séquestration. Malgré le fait qu'elle ne soit pas décomposée en chapitre, je l'ai trouvé excellente. Elle met le lecteur dans le bain et les auteurs arrivent à transmettre une atmosphère pesante. 

La deuxième partie commence quand Abbie essaye de retracer ce qui s'est passé avant son enlèvement. Dans le but, comme vous pouvez le deviner, de trouver l'agresseur. Malheureusement, cette partie est décevante. Il y a pas mal de longueurs et certains détails inutiles. La fin manque de pep's. Surprenante, un petit peu mais pas forcément dans le bon sens. Je ne peux pas vous en dire plus sans divulguer une partie de l'intrique donc... Je m'arr^te là pour la fin ;).

Donc, au final, la lecture est agréable. La première partie donne vraiment envie aux lecteurs de le lire jusqu'à la fin. Donc, aucun regret même si je ne trouve pas que c'est le meilleur roman de Nicci French.

Publié dans Suspense, Policier

Commenter cet article