Le pays sans adultes d'Ondine Khayat

Publié le par Vera Brieuc

"J'ai onze ans, et je vis dans une famille complètement tordue. Heureusement qu'il y a mon frère Maxence. Lui, c'est mon manuel de savoir-survivre. Le soir, on ferme nos oreilles à double tour, pour ne plus entendre les cris de nos parents qui se disputent. Croyez-moi sur parole, la vie, c'est pas pour les enfants. Maxence a préféré partir au Pays sans Adultes. Moi, j'ai voulu le rejoindre, mais je me suis trompé de chemin. Avec mes nouveaux amis, Valentine et Hugo, on a beaucoup discuté et on s'est fait une promesse : quand on sera grands, on prendra tous les enfants malheureux dans nos filets, et on ne les relâchera que quand ils sauront vraiment nager. Promis, juré. Le Pays sans Adultes est un livre bouleversant, un livre d'émotion pure."

Ce roman est une énorme surprise. 

J'ai trouvé le titre très accrocheur. Du coup, direction la quatrième de couverture afin de vérifier cette première impression. Le résumé fait très bien son travail : il donne envie aux lecteurs de connaître ce pays sans adultes, et de savoir comment évolue la vie de Slimane et Maxence, ces deux gamins qui ne connaissent pas l'innocence. Je vais essayer de vous en parler sans trop en dire.

On rentre dans la tête d'un enfant de 11 ans, à la vie plus que compliqué. Il lutte pour rester dans son monde d'enfant malgré la dureté du monde qui l'entoure. L'auteure a réussit le pari ( et haut la main) de se mettre dans l'état d'esprit d'un enfant avec tout l'imaginaire que celui-ci peut avoir. On reste admiratif face à ce petit bonhomme, qui malgré ses repères qui volent en éclats, arrive à faire face en vivant sa réalité loin de celle du monde des adultes. 

On rit et on pleure devant son innocence et on ne peut qu'être admiratif en le voyant se construire son propre chemin. 

J'ai eu envie de vous faire découvrir un petit extrait :

"- L'imagination, c'est comme un avion dans ta tête, Slimane

- Et tu crois qu'il peut y avoir un crash

- Seulement si on arrête d'imaginer de belles choses"

Je vous souhaite donc un bon voyage...

 

Publié dans Emotion, Coup de coeur

Commenter cet article