Le secret du mari de Liane Moriarty

Publié le par Vera Brieuc

"Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable."

Au début du roman, je ne pensais pas du tout faire un article plus que positif. Et  pourtant...

Dès le départ, on suit l'histoire de trois femmes à un moment charnière de leur vie. C'était sûrement dû à la fatigue (eh oui, ça arrive ;)) mais je devais revenir en arrière pour me souvenir de certains passages afin de refaire le lien entre le prénom de la femme et de l'histoire de vie qui la concerne.

Pourtant, après difficile de lâcher le roman. L'intrigue se dessine et les destins se lient. Ce qui est plus qu'appréciable, c'est le fait que celle-ci dure jusqu'à la fin. Le lecteur ne peut fermer le roman avant d'avoir lu le dernier mot du dernier chapitre.

Surtout que la fin est plutôt originale. L'épilogue ne raconte pas la suite mais ce qui ce serait passer si les choses avaient été différents. On se rend alors compte de l'importance de la communication, le passe-partout pour ne pas vivre avec un poids et des fausses vérités toute sa vie.

Attention, ce n'est pas un roman moralisateur ou donneur de leçon. Il se lit le plus simplement du monde. Vous avez juste à vous laissez guider par la plume fine et légère de Liane Moriarty.
 

Publié dans Suspense, Détente

Commenter cet article