Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ni d'Eve ni d'Adam d'Amélie Nothomb

Publié le par Vera Brieuc

Ni d'Eve ni d'Adam d'Amélie Nothomb

"Stupeur et tremblements" pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés. "Ni d'Ève ni d'Adam" révèlera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier. (A. N.)
Une initiation amoureuse et culturelle, drôle, savoureuse, insolite et instructive (si les codes de la société japonaise demeurent souvent impénétrables, l'étranger qu'est l'Occidental est aussi source de quiproquos et de malentendus...). "

Ce résumé ne va pas beaucoup vous aider pour cerner ce roman. Je vais essayer de vous aider un petit peu...Enfin j'espère.

En histoire de fond, nous avons la relation de l'auteure avec un japonais Rinri. De professeur à relation amoureuse, il n'y a qu'un pas. Mais ce n'est pas cela le plus important. A travers cette relation, on voyage au japon sans bouger de chez soi. C'est plutôt agréable surtout que la visite est complète. On y trouve la culture du Japon avec les relations à la famille et les différentes coutumes mais aussi les côtés un peu plus dur comme la pression de la réussite sur l'enfant dès son plus jeune âge.

On rêve devant les paysages, les montagnes qui ont l'air magiques et majestueuses.

Bref, j'ai apprécié ce livre non pas pour l'histoire, mais pour l'ouverture d'esprit qu'il peut apporter aux lecteurs. Il est frais et il vous sera difficile de relever votre tête tant que vous n'aurait pas lu les dernières lignes.

Publié dans Détente, Insolite

Partager cet article

Repost 0

Froid comme la tombe de Peter Robinson

Publié le par Vera Brieuc

Froid comme la tombe de Peter Robinson

Une fugueuse de seize ans identifiée sur un site porno, lié à une gros bonnet de la drogue, qui n'est autre que la fille d'un des pontes de la police britannique.

Un détonnant cocktail à base de sexe, corruption, trafic de stupéfiants et crimes, qui fait les délices de la presse à scandales.

Un homme, l'inspecteur Banks, face à une affaire scabreuse dont l'élucidation risque d'anéantir une famille que tout le monde croyait honorable.

Le meilleur suspense de Peter Robinson, Grand Prix de Littérature policière 2001 pour Saison sèche.

Comme vous devez vous en douter, si ce livre est dans les coups de coeur c'est qu'il est vraiment WHAOU !!!!!!!!

L'écriture de ce roman policier est simple et sans fioritures, juste ce qu'il faut pour que le lecteur plonge dans le monde de l'inspecteur Banks.

La trame est très bien écrite dès le départ. En plus, on ne peut s'ennuyer car l'enquête avance mine de rien au fil des pages (petite référence au blog) avec une limpidité qui rend la lecture de ce livre envoûtante.

Il m'était impossible de s'arrêter ou de poser le livre. Je m'excuse auprès de ma famille pour mon indisponibilité le temps de la lecture mais ce livre fut une drogue...

J'allais oublier le must... la fin est géniale et surprenante. Pour une fois, je ne l'ai pas trouvé trop bâclée, trop longue ou encore exagérée. Elle est parfaite.

C'est d'ailleurs pour faire partager ce genre de roman que ce site existe. Alors, maintenant, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Bonne lecture ;).

Publié dans Policier, Coup de coeur

Partager cet article

Repost 0

La princesse des glaces de Camilla Lâckberg

Publié le par Vera Brieuc

La princesse des glaces de Camilla Lâckberg

"Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée.
Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide.
Au-delà d'une maîtrise évidente des règles de l'enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et - tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol - disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu'on ne le pense."

Je me retrouve devant l'écriture de cet article un peu perplexe. C'est un polar, on ne peut le nier, mais qui a du charme. Il mêle l'enquête et la vie d'Erika Falck, une auteure qui revient, par obligation, dans la ville de sa jeunesse.

Comme dans tous les livres dans lesquels un meurtre est commis, il existe plusieurs pistes et chaque personnage possède un côté attachant. De plus, Camilla Lackberg a réussit le pari de passer d'un personnage à l'autre avec brio, sans perdre le lecteur.

En plus j'ai découvert une partie du mystère un peu avant le final. C'est peut-être la début d'une carrière d'enquêtrice...ou pas.

Je retenterai mes capacités dans le 2ème tome.

Petite précision : le meurtre est résolu à la fin du livre. Pas besoin d'aller chercher la réponse dans la suite. Ce n'est pas un livre version "LOST" où les mystères s'accumulent sans donner de réponses. Ce qui est franchement appréciable.

Par contre, une petite chose m'a gêné : le livre m'a paru intéressant mais long. Cela est sûrement dû au fait qu'il y a très peu de chapitre (6 chapitres pour 379 pages). Même si l'envie de continuer le livre était bien présent, avec les longueurs de certains passages (surtout au début) ce n'est pas celui que je vais lire d'un seul coup. A voir si cette impression se poursuit dans le second roman "Le prédicateur".

Publié dans Policier, Suspense

Partager cet article

Repost 0

Agatha Christie Rendez- vous avec la mort - Cinq petits cochons

Publié le par Vera Brieuc

Agatha Christie   Rendez- vous avec la mort - Cinq petits cochons

Rendez-vous avec la mort

"Tout le monde l'a remarqué à l'hôtel Salomon : cette Américaine qui visite la Palestine avec sa famille est une mégère tyrannique et les siens vivent terrorisés. « Il ne nous reste plus qu'à la tuer », dit une voix, quelque part dans une chambre de l'hôtel.
Comme - bien par hasard - Hercule Poirot, à cet instant, est précisement en train de fermer sa fenêtre, cette petite phrase ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.
Le monstre sera retrouvé mort dans son fauteuil, au cours d'une excursion à Pétra. Qui, de cette tribu soumise, a eu le courage de mettre le projet à exécution ?"

Cinq petits cochons

"Amyas Crale, un peintre célèbre, a été assassiné, et sa femme, condamnée pour ce meurtre. Seize ans plus tard, leur fille, persuadée de l'innocence de sa mère, demande à Hercule Poirot de mener une nouvelle enquête. Ayant retrouvé les cinq témoins de ce drame, tous coupables potentiels, Poirot déploie son exceptionnelle faculté de déduction pour découvrir qui a vraiment tué Amyas Crale."

Eh oui ! Aujourd'hui surprise, deux livres pour le prix d'un.

Mais c'est pour le plaisir de mieux vous parler d'Hercule Poirot. Dans ces deux romans, c'est bien lui qui mène l'enquête avec brio. Je commence à devenir fan de ce personnage. Il est vraiment intrigant et son côté un peu boudhiste...

Bref, c'est la classe à l'état pur. Bon je vais m'arrêter là sur le personnage et commencer à parler des romans. Je pense que c'est pour cela que vous venez sur ce blog.

Je vais laisser le meilleur pour la fin et commencer par ...Rendez-vous avec la mort.

Le tableau est agréable. On imagine volontiers les escapades des personnages et on a envie de partir en vacances. Les personnages sont, comme dans beaucoup d'Agatha Christie que j'ai lu, très différents et ont chacun une personnalité particulière. Par contre, j'ai trouvé que la mort de l'américaine et donc l'enquête arrivent un peu tard dans le roman. Ça reste quand même très agréable et permet de passer un bon moment.

Passons aux cinq petits cochons. Pour l'instant, le meilleur livre de la romancière que j'ai pu lire, et je suis loin d'avoir tout lu. Je n'ai pas envie de trop vous en dévoiler mais j'ai aimé la petite originalité à la "Cold Case". On y retrouve toujours des personnages plus intéressants les uns que les autres. L'avantage, dans ce roman, c'est que l'on voit leur évolution car 16 ans sépare la mort d'Amyas Crale et l'enquête d'Hercule Poirot. Cela donne envie de voir les films adaptés des livres.

Publié dans Policier, Détente

Partager cet article

Repost 0