Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La vie secrète d'une mère indigne de Fiona Neill

Publié le par Vera Brieuc

"Il y a les mères exemplaires, toujours ponctuelles, pomponnées, et souriantes, celles qui préparent des gâteaux pour la kermesse et s'occupent des costumes du spectacle de fin d'année. Et puis il y a les autres : celles qui claquent la porte en laissant les clés à l'intérieur, et qui oublient systématiquement le goûter de leurs enfants... Lucy est clairement de celles-là ! Jusqu'à présent, malgré quelques loupés, elle s'était plutôt bien débrouillée avec sa petite famille. Mais les choses se compliquent quand elle commence à lorgner sur un parent d'élève, rencontré à la sortie des classes... 
Mauvaise idée, Calamity Lucy. Très mauvaise idée ! "

Ce livre est comme une récréation après une journée de travail. J'ai eu un peu l'impression de lire l'histoire de Bridget Jones version mère de famille. L'auteure dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Du coup, certaines scènes peuvent s'apparenter sur certains points à notre quotidien. 

C'est vrai, quelle mère de famille ne s'est pas demandée en emmenant ces enfants à l'école, comment font certaines mères pour avoir l'air si parfaite et opérationnelle dès le matin. Eh bien, Lucy, l'héroîne se pose les mêmes questions. De plus, toutes les frasques de cette "Pierre Richard" au féminin ne peuvent que détendre le lecteur. Je suis même arrivée à rigoler devant certaines de ces péripéties en les visualisant, mon entourage ne comprenant pas trop les raisons de cette égayement.

Certains moments sont un peu exagérés mais c'est pour que le plaisir du lecteur soit plus grand. C'est avec joie, comme vous pouvez le deviner, que je replongerais dans un de ses romans.

Publié dans Détente

Partager cet article

Repost 0

Lundi mélancolie de Nicci French

Publié le par Vera Brieuc

"Frieda, psychanalyste, s’inquiète pour l’un de ses patients : Alan, désespéré de ne pas être père. Toutes les nuits, il rêve d’un petit garçon. Son petit garçon. Un fils qui lui ressemblerait, roux, comme lui quand il était jeune. Et comme Matthew, 5 ans, disparu à la sortie de l’école quelques jours plus tôt. Simple coïncidence ? Malgré le scepticisme de la police, Frieda est bien décidée à mener l’enquête. Et si les rêves d’Alan sont des preuves, ils ont tout d’un cauchemar."

Je vais commencer par vous faire part de ma première impression. Sur la couverture, il est présenté comme un thriller mais il ne m'a pas vraiment fait cette impression. L'atmosphère apparaît beaucoup moins noire comparée à un livre de Pierre Lemaître par exemple.

En revanche, c'est un très bon roman policier avec une bonne dose de suspense et de rebondissements. On ressent vraiment la trame qui se créé au fur et à mesure de la lecture. Grâce au personnage de Frieda, on découvre comment une psy, va aider la police à retrouver le petit garçon disparu. C'est un sujet bateau dans ce type de roman. Je ne peux pas le nier mais les rebondissements le rendent un petits peu différents et très agréable à lire.

Ce n'est donc pas le roman le plus original, ni le plus noir mais on passe un moment très agréable en parcourant les pages. 

C'est avec un grand plaisir que je lirai la suite : Sombre mardi.

Publié dans Policier, Suspense

Partager cet article

Repost 0

L'instant précis où les destins s'entremêlent d'Angélique Barbérat

Publié le par Vera Brieuc

"Kyle a cinq ans lorsqu'il découvre sa mère morte sous les coups de son mari. Recueilli par sa soeur, le petit garçon se réfugie dans la musique. Vingt ans plus tard, il est devenu une rockstar adulée par le monde entier. Mais rien n'efface la colère qui l'habite. Coryn épouse Jack Branningan alors qu'elle a dix-sept ans. Sous ses aspects d'homme parfait, Jack s'avère vite être un mari possessif, jaloux et violent. Un jour, alors que Coryn se promène avec ses deux enfants, l'un d'eux échappe à sa vigilance et se fait renverser par une voiture. A cet instant précis, les destins de Kyle et Coryn s'entremêlent. Mais comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s'aimer ?"

C'est la première fois que je lis un roman d'Angélique Barbérat. Habituée au thriller, je ne pensais pouvoir réellement accrocher sur ce type de roman. Malgré tout, elle m'a fait changer d'avis. 

L'écriture est vraiment simple, sans fioriture mais elle trouve les mots justes.

Résultat : Une fois qu'on lit les premières pages, mettre de côté le roman est difficilement possible. 

Le livre a pour fil conducteur la violence conjugale. L'auteure a réussit le pari d'en faire ressortir l'espoir et l'envie de s'en sortir à travers des personnages charismatiques et attachants. Même s'il a un côté un peu utopique (je ne parle pas de la force et du courage de s'en sortir mais de l'histoire d'amour entre deux personnages), cela fait du bien de se dire que tout est possible quand on le veut.

Je n'ai pas envie de trop en dire. Il faut que le lecteur découvre lui-même cette pépite mais si je devais résumer ce livre en une phrase, je dirais CARPE DIEM.

Publié dans Emotion

Partager cet article

Repost 0

L'enfant sans nom d'Amy Mackinnon

Publié le par Vera Brieuc

"Dans la solitude de son royaume du sous-sol, Clara passe ses journées penchée sur ses " clients ". Juste au-dessus de sa tête, dans les salons du funérarium, les familles en pleurs se succèdent. Mais Clara ne les voit pas. Elle ne fréquente pas les vivants. Seulement les morts à qui elle offre une dernière toilette avant le grand voyage, ne les laissant jamais partir sans un bouquet de fleurs de son propre jardin luxuriant. Cette vie solitaire bascule lorsqu'une fillette aux boucles brunes fait irruption dans son monde. Une petite Trecie dont l'innocence lui rappelle le visage d'une autre enfant qui avait fini allongée sur cette même table. Son tueur n'avait jamais été retrouvé et le corps, jamais réclamé. Une véritable amitié se noue entre les deux cœurs solitaires jusqu'au jour où Trecie disparaît. Quand la preuve est faite que " l'enfant sans nom " et Trecie ont côtoyé les mêmes individus, Clara est obligée de sortir de son isolement. Elle doit sauver Trecie. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?"

En lisant la quatrième de couverture, je m'attendais à lire un polar pur et dur. 

Finalement, j'ai eu beaucoup de difficultés à le classer dans une catégorie. En effet, il est vrai que l'on y trouve une part de policier et légèrement de mystère. Par contre, il y a une grande part concernant l'histoire de vie des personnages qui casse un peu la dynamique du suspens. 

Mise à part cela, le roman n'est pas désagréable à lire. Malgré le fait qu'il ne me marquera pas forcément, les sujets de la disparition, de la violence et de la pédophilie sont abordés avec brio et ce n'est pas si évident.

Si vous aimez les histoires de vie autant que les livres policiers, il peut vous plaire. Personnellement, je ne peux pas dire qu'il ne m'a pas plu. Malgré tout, ce ne sera pas pour moi "the livre 2017".

Publié dans Policier

Partager cet article

Repost 0