Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Saratoga Woods d'Elizabeth George

Publié le par Vera Brieuc

"Depuis toute petite, Hannah Armstrong entend des murmures. Ils sont en fait des bribes de pensées des gens se tenant près d’elle. Un jour, elle surprend le monologue intérieur de son beau-père et comprend qu’il vient d’assassiner son associé. Dès lors, sa mère, Laurel, la pousse à fuir. Elle l’envoie sous la nouvelle identité de Rebecca Dolores King sur l’île de Whitbey, où une vieille amie doit la recueillir.

Mais, quand elle arrive, l’amie en question est morte et le téléphone portable de Becca, son seul lien avec sa mère, ne passe nulle part. Plus seule que jamais, Becca fait pourtant des rencontres décisives : Seth, garçon à la mauvaise réputation, Debbie, gérante d’un motel décrépi, et Derric, star de son nouveau lycée, qui la prend sous son aile. Alors que Becca pense être à l’abri, la jeune fille comprend que ses nouveaux « amis » lui cachent des choses et que cette île n’a rien de paisible…"

Grosse déception.

La quatrième de couverture laissait pourtant présager un bon moment. C'est vrai, l'idée de base est idéale : une ado, qui à cause de ses pouvoirs, doit se cacher et se retrouve seule sur une île qui regorge de mystères. Bien sûr, tout cela sans qu'elle puisse dévoiler sa véritable identité quoiqu'il arrive.

Pourtant, une fois le trame posée, j'ai trouvé le roman linéaire et plat malgré les mystères de l'île. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire. Certains passages étaient beaucoup trop longs au détriment d'autres qui, je pense, auraient pu être un peu plus développés.

La fin montre bien qu'il y a une suite même si j'ai vraiment eu l'impression d'"être roulé". 

Après, certains lecteurs ont adorés ce roman donc à vous de voir ;).

Publié dans Suspense

Partager cet article

Repost 0

N'éteins pas la lumière de Bernard Minier

Publié le par Vera Brieuc

"« Tu l’as laissée mourir… » 
Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d’une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l’accuse de n’avoir pas réagi, il n’est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu’un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption.
Dans les ténèbres qui s’emparent de sa vie, la seule lueur d’espoir pourrait bien venir d’un certain Martin Servaz."

Ce livre est vraiment très agréable à lire. Malgré quelques longueurs (difficile de captiver le lecteur sur 700 pages), Bernard Minier emmène le lecteur sur les montagnes russes des sensations. On passe de moments très forts à des moments d'accalmies pour mieux repartir ensuite. On ressent vraiment le harcèlement que Christine Steinmeyer vit dans son quotidien en se demandant ce qui va encore lui tomber dessus. De plus, son persécuteur se révèle très doué : il arrive à l'isoler pour essayer de pousser à bout sa victime tout en la faisant passer pour folle. 

En parallèle, on suit Servaz, un enquêteur en congé maladie, recevant des indices anonymes. Ce personnage est aussi très intéressant et ne se ménage pas pour comprendre ce qui se passe.

Je me permet de vous dévoiler un peu plus que la quatrième de couverture mais, rassurez vous, il y a encore des milliards de choses à découvrir dans ce roman.

Pour finir, c'est une des meilleurs fins de thrillers que j'ai lu. Donc, si vous aimez les thrillers psychologiques, lancez vous.

Publié dans Policier, Suspense

Partager cet article

Repost 0

Avant toi de Jojo Moyes

Publié le par Vera Brieuc

"Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis."

Quand on m'a offert ce livre, j'avais un gros doute sur le fait qu'il me plaise. 

Au final, c'est un véritable COUP DE COEUR. On est loin de la littérature romantique classique. Il s'agit plutôt d'un medley entre deux films : PS I LOVE YOU et INTOUCHABLES. 

La plume est délicate. C'est poétique mais aussi très drôle à certains moments. C'est simple, quand on lit les premières lignes, on ne peut s'arrêter que lorsque l'on a terminé le livre. Mais le plus fort, c'est que l'auteure nous projette dans l'histoire et on se retrouve dans le livre avec Will et Lou.

Certes la fin est prévisible mais je pense que ce roman peut plaire à un grand nombre de lecteurs. Ce livre parle de la naissance d'une histoire entre deux personnes mais c'est loin de s'arrêter là. Il parle entre autres choses du regard que l'on peut poser sur les personnes qui ont un handicap, des relations avec notre entourage et surtout de l'art de faire des choses pour soi afin de changer sa vie.

Je vais m'arrêter car ce livre mérite d'être découvert, je ne pense pas que vous serez déçu.

En un mot, WHAOUUUU !!!!!!!

 

Publié dans Emotion, Coup de coeur

Partager cet article

Repost 0

La probabilité statistique de l'amour au premier regard de Jennifer E. Smith

Publié le par Vera Brieuc

"Elle a raté son avion ?
Elle prendra le suivant.

Pendant ce temps à Londres, son père se remarie ?
Elle n'avait aucune envie d'assister à cet évènement.

Un jeune homme charmant s'assied à côté d'elle ?
Le vol dure six heures, tant mieux si on peut allier l'utile à l'agréable.

Et vous, croyez-vous au destin, surtout quand il défie toute logique ?"

Ce roman cible, je pense, surtout les ados. Si je devais le décrire, je dirais que c'est un petit conte de fées des temps modernes. Deux ados que rien ne destinaient à se rencontrer, et pourtant...

Cela fait du bien de lire un roman comme on regarde un feuilleton à la "Carpe Diem". Je ne pense pas que ce livre va marquer ma mémoire. Malgré tout, il est frais et très bien écrit. C'est un petit bonbon.

Malgré la simplicité, plusieurs thèmes sont abordés : adolescent confronté au divorce de ses parents, la mort, la relation père-fille mais surtout la philosophie du "no regret".

Du coup, on y trouve des petites morales sur la vie mais, avec finesse, et à travers des personnages drôles et sympathiques.

C'est indubitablement le livre parfait pour s'évader ou à lire sans prise de tête sur la plage.

Publié dans Détente

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>